Dernier jour à Sainshand (9 Juin 2017 dans l’univers) (#5)

Il y a des jours, tu te demandes comment autant de trucs dingues ont pu se passer en seulement vingt-quatre heures, et encore même pas. De fait, ce 9 Juin fut peut-être le jour le plus improbable de tout notre voyage. À la fin de la journée, tout nous faisait marrer, on était complètement saouls de soleil et de Gobi, le désert n’était pas loin de nous avoir avalés.

IMG_20170608_144956

Déjà, ça a démarré avec cette désormais classique histoire des gens qui ouvrent les portes des chambres d’hôtels. J’avais pas dormi quatre heures quand ça a commencé, un type tambourine à la porte comme un malade, je lui ouvre avec une gueule de déterré (il est 7H et quelques), il me regarde deux secondes et voit que ce n’est pas moi qu’il cherche, il repart. Vers 9H, on tape à la porte une deuxième fois, ce coup-ci c’est une des femmes de chambre qui vient nous amener un set de toilette, c’est bien sympa mais vu qu’on part dans deux heures… On est en train de préparer nos sacs quand pour la troisième fois quelqu’un se déchaîne sur notre pauvre porte, et celui là c’est un nerveux, j’ai été content de constater dans son regard que je n’étais pas celui après qui il en avait, au revoir.

On part à 11H et on boit des thés salés dans le boui-boui d’en face. Vers midi, nos gros sacs sur le dos, on commence à marcher vers la gare. On s’arrête en chemin dans un hôtel-restaurant histoire de manger un truc, et là encore ça a été une sacrée histoire! Déjà, bien qu’il y ait eu une douzaine de salades sur le menu, ils ne pouvaient nous en faire aucune! On saturait total de viande de mouton et du coup on ne savait plus quoi prendre, au final la serveuse nous indique une ligne dans la colonne salade (tout était en mongol évidemment) en nous disant que celle-là c’est bon, ils peuvent nous la faire, OK alors dans ce cas c’est ce qu’on prendra. On commande des bières pour patienter et on patiente tellement qu’on en recommande une deuxième (format pinte bien sûr). À un moment donné on se dit que c’est quand même vraiment très long (il n’y a plus que nous dans le resto!) et on se manifeste, c’est alors qu’ils nous ont amenés nos salades… Trois feuilles de laitue, une tomate découpée et quelques tranches de concombre, une micro-salade, un truc de dingue, on éclate de rire! On le savait pourtant qu’en Mongolie, quand tu ne manges pas de viande tu ne manges pas, ils ont dû nous prendre pour des extra-terrestres de commander une salade comme plat principal. Folie, on est sortis de là affamés, vive le choc des cultures et des coutumes, on ne sera jamais de ceux qui vont au bout du monde pour manger français ou américain, à traquer les bars d’expatriés et ne pas sortir du circuit « Lonely Planet »!

IMG_20170609_143653

On arrive vers la gare, on voit des gens, des drapeaux, plein de monde, qu’est-ce qui se passe encore? C’est le meeting d’un candidat à l’élection! Nom de dieu, on essaie d’en parler avec la guichetière de la gare, le mec arrive, on le voit serrer des paluches et s’installer au pupitre… Malgré tous nos efforts et toutes nos recherches, on ne sait toujours pas s’il s’agissait de Battulga (qui a été élu) ou Enkhbold, c’était en tout cas une grosse pointure qui a fait son speech devant ses partisans. La gare était un immense hall totalement vide et pour cause, tous les bancs avaient été enlevés pour être mis dehors en face de l’estrade ! On prend nos billets pour Oulan-Bator et on va glander dans un parc, notre train ne part qu’à 21H15… On squatte dans un des kiosques pour trouver un peu d’ombre et trois petits se mettent à tourner autour de nous timidement, puis c’est un type bien drôle et affable qui vient discuter, on ne se comprend pas mais c’est pas grave! Bientôt les gamins s’approchent et nous donnent des sortes de Mr. Freeze, on réplique en leur filant des bonbons et quelques secondes plus tard ils sont assis à côté de nous dans le kiosque et on passera tout l’après-midi avec eux! Du coup, ça a été une super journée à se marrer, manger des glaces et des bonbons, se balancer de l’eau, prendre des photos, à un moment il y avait même tous les gamins du parc autour de nous! À 19H, le soleil décline, la journée est passée super vite, on dit au revoir à nos petits potes et on va manger au Crystal House où une serveuse sympa nous amène de quoi tenir le temps de notre nuit dans le train. On se siffle deux pintes, on discute et on se marre, la chaleur, la bière, l’enchaînement des événements nous ont mis dans un état second…

Dans le train, la première scène est hilarante, la provodnitsa (la « responsable de wagon », un truc qui n’existe pas chez nous) amène des sachets de thé et les pose sur la table, le gars de la couchette d’en face se sert mais quand nous on veut en prendre, elle nous l’interdit formellement (et les provodnitsas ont un sacré caractère), on essaie de piger pourquoi mais rien à faire, visiblement on n’a pas dû prendre le même type de ticket et on n’a pas droit au thé! On y avait pourtant eu droit à l’aller et dans nos autres voyages en train, les mystères de la Mongolie! Dans nos couchettes, on a pioncé comme on a pu, c’est à dire quelques heures et en plusieurs fois…

IMG_20170608_144653IMG_20170608_145402IMG_20170608_145953IMG_20170608_151616IMG_20170609_170159

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s