Chroniques de Mars (2020 / 2021)

J’ai longtemps hésité à faire un article qui reviendrait sur ce que j’ai écrit et vécu en Mars 2020, le mois où tout a basculé, mais l’annonce – le 31.03 – d’un troisième confinement, m’en a finalement convaincu. J’ai mêlé les dates de Mars 2020 et 2021 et sélectionné quelques extraits des carnets que j’ai noirci de manière compulsive durant la première quarantaine. Je pensais faire une longue intro pour en expliquer d’avantage, mais finalement non, on va laisser les choses telles quelles. (Le titre de cet article est une référence à une compilation de rap marseillais sortie en 1998.)

Lire plus

Zuunzug Field Recording

Il y a environ un an et demi, je me suis procuré un enregistreur Zoom H4N Pro que je promène depuis un peu partout dans l’idée de capter des sons et des ambiances. Sur les 400 enregistrements que j’ai déjà réalisé, une poignée d’entre eux m’ont servi pour des morceaux de Zuunzug, mais la plupart n’ont rien fait d’autre que s’entasser sur mon ordi. Alors, après une longue période de tri, j’ai décidé de leur offrir une page Soundcloud.

Lire plus

The Last Of The Beats

Lawrence Ferlinghetti, le dernier des membres originels de la Beat Generation des 50’s, a cassé sa pipe il y a deux jours, à l’âge respectable de… 101 ans.

Lire plus

Bushwick Bill & Geto Boys

*****

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la discographie des Geto Boys est bordélique ! Si on prend toutes  les sorties du groupe ainsi que les albums solo de ces trois membres historiques – Bushwick Bill, Scarface et Willie D – on arrive à plus de trente disques !
La carrière solo de Willie D n’a pas marqué les esprits, mais celle de Scarface a fait de lui un des MCs les plus respectés de la scène hip hop et ses albums The Diary (1994) et The Fix (2002) sont considérés comme des classics.
Bushwick Bill, lui, avec son indiscipline légendaire, a été capable du meilleur comme du pire et a livré six albums solo entre 1992 et 2009.
Puisque l’idée de cet article est surtout de donner un aperçu de la carrière de Little Billy, je ne reviendrai pas sur les discographies de Scarface et de Willie D et ne chroniquerai « que » les albums des Geto Boys et de Bushwick.

C’est parti ! 

Lire plus

Billy & Melpomène

   Le 9 Juin 2019, décédait Richard Stephen Shaw, alias Bushwick Bill, alias Little Billy, alias Chuckwick, alias Dr. Wolfgang Von Bushwickin, le plus emblématique des trois membres du groupe de rap hardcore de Houston, the Geto Boys.
Entre 1986 et 2019, Bushwick Bill et les Geto Boys sortirent une pelletée d’albums en groupe ou en solo et choquèrent l’Amérique puritaine et la moins puritaine avec des textes de dangereux psychopathes posés sur des instrumentales surpuissantes.
Dans ce crew de malade, Bushwick, atteint de nanisme, alcoolique et dépressif, n’était probablement pas le meilleur MC, mais il était celui dont les textes étaient les plus touchants bien que tout aussi salaces et violents que les autres. Car Billy y évoquait sans complexe ses troubles mentaux, ses envies de mort, son sentiment d’exclusion…

   L’histoire qui suit, et dont Bushwick est le héros, m’a été inspiré par un appel à textes dont le thème tournait autour des Muses de la mythologie grecque.
Je me suis rapidement aperçu que ma nouvelle ne respectait pas différentes contraintes de l’appel mais je ne pouvais pas m’arrêter là et lâcher Bushwick, son fantôme serait sûrement venu me découper en morceaux pendant mon sommeil… J’ai donc fini mon récit et je le publie maintenant sur ce blog.
Histoire de raconter plus en détail la carrière des Geto Boys, cet article sera rapidement suivi d’un autre revenant sur la discographie de Bushwick Bill et de son équipe, une discographie sacrément inégale mais contenant quelques bombes qui marquèrent l’histoire du rap américain.

   La nouvelle est téléchargeable ICI afin que vous puissiez l’imprimer, la mettre sur une liseuse (format PDF) ou simplement la placer dans un de vos dossiers et revenir dessus quand vous voulez. Et si vous êtes de ceux qui arrivent à lire longuement sur un écran d’ordinateur, la voici en intégralité :

Lire plus