Steppe by steppe (Jour #10)

IMG_20170519_123800

19 Mai 2017

Je me lève avant Malka et après avoir pris un thé dans la yourte familiale, le père me propose un tour en moto. On part donc pour près d’une heure dans les steppes, on rapproche les troupeaux qui se sont éloignés et du coup on se retrouve à rouler en Mustang, cheveux au vent (les casques n’existent pas ici ), avec une dizaine de chevaux qui courent à côté de nous, un truc de dingue… On s’arrête prendre un thé dans une autre famille, je cours attraper une chevrette égarée, on repart puis le daron me demande de récupérer un énorme tonneau en plastique qui traîne là. Je me retrouve en putain d’équilibre précaire à l’arrière de la moto, une chèvre dans une main, un tonneau dans l’autre! De retour à la yourte, on ne tarde pas à dire au revoir à la famille et on s’arrache pour notre deuxième jour de marche.

Aujourd’hui on part pour une petite dizaine de kilomètre, à la cool, d’autant qu’il n’y a plus de vent comme hier. À un moment, on est rejoint par un troupeau de chevaux qui nous suit sur une ou deux bornes, la classe! On marche peut-être deux heures et, à notre grande surprise, on se retrouve au niveau de la deuxième tortue de pierre de Kharkhorin, ce qui montre à quel point Karakorum devait être étendu à l’époque. C’est là qu’on décide de faire notre pause repas, et un mouton égaré passant par là se joint à nous… Après ça on arrive rapidement dans l’autre famille, ils sont quatre, et ils sont extras! Il y a trois enfants, une minus trop marrante et deux jeunes de dix et quatorze ans. Celui de dix piges, Osokh, n’arrête pas de nous tchatcher, de nous montrer des trucs, de nous aider pour tout et n’importe quoi et de nous poser des questions, on devient pote en moins de deux! La maman est toute jeune et toute relaxe et, d’après ce qu’on a compris, le père taffe sur Ulaanbaatar. Je ne suis pas totalement dedans au début, trop fatigué pour communiquer, avec comme l’impression d’avoir utilisé tout mon quota de sociabilité ces derniers jours, heureusement l’ambiance va être tellement super que je reprendrai rapidement la forme, et quand on reparlera de cette famille plus tard dans notre voyage, on dira « la happy family »!

Il faut dire aussi que leur yourte est installée dans le lieu le plus idyllique du monde : montagnes rocheuses, rivière, verdure, avec des chevaux, des yaks, des vaches qui paissent là… Dans la soirée, on trait les chèvres avec les minots qui sont tout contents de nous montrer comment on fait, on se marre bien! À un moment, le « chien de Tumuruu » est à deux doigts de se faire tuer par les clébards de la famille, ce qui ne l’empêche pas de rester, pire, maintenant il se cache derrière nous quand il se sent menacé par d’autres chiens! À 20H à peine, on est déjà complètement mort, on squatte la yourte avec tout la famille, sept là-dedans, on mange tous ensemble et on rigole toute la soirée, c’est la première fois qu’on se sent aussi à l’aise dans une famille depuis le début de notre voyage. On sort nos cahiers, les deux jeunes écrivent et dessinent dedans et, quand ils y voient l’hymne mongol (car oui, en Mongolie, on trouve l’hymne national sur certains cahiers d’école…), ils se mettent à nous le chanter la main sur le cœur! On se couche à 22H je crois, mais on est complètement rincé et on s’écroule en deux secondes.

IMG_20170519_114424IMG_20170519_114530Mongolia-UlziitSumIMG_20170519_155910Mongolia-UlziitSum5IMG_20170519_123711

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s