Il n’y a pas de fin – Part. 7

« Il reste toujours quelque chose de plus, un peu plus loin à aller – il n’y a pas de fin. »
(Jack Kerouac)

Greece_Ladi-courdel'école3
« Tout ce que j’étais capable de penser, c’était qu’il fallait faire quelque chose, qu’il fallait que quelque chose de grandiose et d’extraordinaire se produise. »
IMG_20190807_030120
07/08/2019 03:01
IMG_20190809_214153
« Il n’y a rien de plus provoquant que de vaquer à ses propres affaires. »
IMG_20190416_181009
« Autant pêcher la lune à la surface de l’eau ! »
IMG_20190702_150607
« Gardez-vous d’être écrasés par la chute d’une statue. »
IMG_20190702_142310
02/07/2019 14:23
IMG_20190818_160521
18/08/2019 16:05
sansebastian-mer3
« Il est penché sur le vaste bureau de la mer. »
IMG_20190811_201254
09.08.2019 20:37
IMG_20190726_214533
26/07/2019 21:45
IMG_20190322_010209
22/03/2019 01:02
IMG_20190911_155106
« J’ai toujours su qu’il était en réalité un grand artiste feignant d’être ailleurs pour que les gens lui fichent la paix et n’exigent pas qu’il trouve un travail. »
IMG_20190826_172125bis
« La nuit, la tôle heurtée par les poissons volants fait vibrer l’univers. »
IMG_20190703_202446
03/07/2019 20:24
IMG_20190703_224302
« Ici prend fin le temps / ici commence »
IMG_20190811_224013
« Le vieillard ne s’inquiète pas que le printemps hâte la vieillesse. »

Créditz :
– La photo de la cigogne et la suivante ont été prises en Grèce, dans le petit village de Ladi, en Avril 2017. La première citation est de Jack Kerouac, la seconde est extraite de « Metal » de l’auteur letton Janis Jonevs.
– Les photos 2 et 3 de la série (je ne compte pas la photo de la cigogne qui illustre l’article) sont issues des nuits festives de Donostia. La citation est de William S. Burroughs.
– Photos 4 et 7 : Le Mans et un « proverbe » Zen, pour autant que je sache.
– Photos 5 et 6 : Les îles Chausey et une citation de Nietzsche.
– Encore deux photos prises à San Sebastián/Donostia et un vers extrait de « Contre-jour » de Jiang He.
– La photo « 10 » vient de Chalon-sur-Saône.
– Ensuite, trois photos du Mans et de ses alentours, une phrase de Jack Kerouac extraite des « Anges Vagabonds » et une de Song Lin issue du poème « Lire la nuit ».
– Vient Granville (X2) et les derniers vers de « Nuit Blanche » d’Octavio Paz.
– Et pour finir, une photo de la lune (enfin, on dirait) agrémentée de quelques mots de Yang Wan Li.

Articles précédents :
La mémoire et la mer (Il n’y a pas de fin – Part. 6)
Entre brume et gaz lacrymogène
2018 au pays (Il n’y a pas de fin – Part. 4)
Il n’y a pas de fin – 22.07.2014 / 15.05.2018
Il n’y a pas de fin – Part. 2
Il n’y a pas de fin – Part. 1

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s